Outils et méthodes

1. Nos outils et démarches numériques 

2. Nos méthodes de mobilisation des publics

3. Nos méthodes d’animation de la concertation

4. Nos méthodes d’études et d’enquêtes sociologiques

5. Quelques concepts et principes méthodologiques défendus par notre équipe

 


1. Nos outils et démarches numériques 


  • DEBATOMAP’ (ex Carticipe) – Carte participative en ligne pour la  concertation

Debatomap – nouveau nom depuis 2019 des dernières évolutions de l’outil plus ancien Carticipe – est un outil participatif en ligne conçu par l’équipe de Repérage Urbain, pour élargir les démarches de concertation sur des projets urbains ou documents d’urbanisme (PLU, SCOT…),  dont nous avons la propriété intellectuelle aussi bien que technique (tous les codes et toutes les versions actives sont hébergés sur nos serveurs web). Il a déjà été mis en oeuvre avec succès sur plusieurs dizaines de projet. L’outil peut-être proposé dans nos démarches comme support de convergences des concertation de terrain et concertation en ligne. (Voir plus bas nos méthodes d’animation de la concertation).

Informations supplémentaires (cliquez):

  • PICTOQUESTIONNAIRES : Production de questionnaires numériques sur mesures, pour enquêtes en ligne et sur le terrain.

Pour la réalisation d’enquêtes sociologiques comme pour la mise en oeuvre de différents types de consultations publiques, nous développons de multiples formes de questionnaires en lignes, en complément de nos démarches de terrain. Nous y intégrons des pictogrammes, des émoticones, des illustrations, et une multitudes de modules de questionnement dont nous assurons la validité sociologique et l’exploitabilité en termes d’analyse des résultats.

Notre utilisation d’une plateforme professionnelle codable en CSS et HTML nous permet de donner à ces questionnaires un habillage graphique sur mesure.  Nous pouvons également y intégrer des informations de cadrage du questionnement, soigneusement mises en page, tels que des éléments de projet ou de contexte géographique.

Voici quelques exemples de pictoquestionnaires numériques sur mesure conçus par Repérage Urbain (cliquez) :

  • URBIPUZL’ – outil en ligne de simulation de composition urbaine et espaces publics 

Suite au succès des cartes participatives sur mesure “Debatomap” (ex-Carticipe), notre équipe de sociologues urbanistes de Repérage Urbain a créé “Urbipuzl”, un nouvel outil participatif en ligne etadaptable sur mesure à différents projets. Il est cette fois dédié à la simulation de composition d’espaces publics, espaces verts ou espaces urbains plus larges. Les internautes sont invités à tenir compte de contraintes spatiales et d’un budget d’aménagement.

Conçu dans l’esprit de nos ateliers « puzzle urbain » (décrits plus bas), cet outil est utilisable en convergence avec différentes démarches de terrain.

Découvrez la première version opérationnelle de cet outil, pour un projet de square à Villeurbanne :


2. Nos méthodes de mobilisation des publics   


  • Définition de stratégies de concertation, de mobilisation et de communication

Nous prenons soin d’adapter systématiquement nos stratégies de concertation et de communication aux contextes locaux. Pour une coordination efficace entre les différentes parties prenantes du processus, nos stratégies revêtent généralement la forme de « plan d’actions », comprenant des éléments de calendrier, de méthodologies participatives, des publics cibles, ainsi que les outils de communication nécessaires à la mise en place d’un écosystème de mobilisation et de communication adapté autour du projet…

  • Appui à la communication des démarches et vulgarisation des projets

Nous collaborons régulièrement avec des services de communication et des concepteurs graphiques pour mobiliser autour des démarches de concertations. Nous intervenons également dans la vulgarisation des présentations de projets à différentes étapes des processus de concertation. Ci-dessous, quelques exemples d’affiches de mobilisation réalisées par notre équipe :

  • Relais des démarches vers la presse

Nous appuyons fréquemment les équipes locales dans la rédaction de communiqués à destination de la presse, afin de les faire bénéficier de notre expérience en matière de choix des informations qui retiennent l’intérêt des journalistes locaux.

  • Communication par le web social

La communication via le web social (Facebook, Twitter…) est un moyen efficace de massifier la participation et de faciliter l’enrichissement du dialogue sur un projet. Notre équipe maîtrise les outils permettant d’optimiser à peu de frais la communication de masse sur les réseaux sociaux, par des « publications sponsorisées », notamment en lien avec les démarches « Debatomap’» et autres démarches numériques portées par notre équipe.


3. Nos méthodes d’animation de la concertation   


  • Animation de réunion publique

Nous intervenons à vos côtés pour organiser, animer et produire du contenu pour les réunions publiques. Nous adoptons une posture « de médiation » auprès des habitants, en ouvrant généralement les débats par des restitutions de consultation préalable, et en répartissant la parole pour permettre une expression large et équitable.

  • Rencontres publiques avec « cartons de dialogue»

La méthode d’animation d’une réunion ou rencontre publique avec cartons de dialogue, vise à la fois à éviter la monopolisation du débat par quelques-uns, à donner une vision plus objective des « attentes du public »,  et enfin à permettre à tout un chacun de repartir en ayant eu la possibilité de participer et s’exprimer. Elle s’accompagne d’un travail en amont avec notre équipe pour structurer les supports visuels de discussions, en fonction de cette méthode de débat.

  • Réunions « cabaret » ou « débats sur tables » 

Ce principe de réunion par tablée doit permettre, avec l’appui de facilitateurs, de croiser les points de vue et de permettre un dialogue multilatéral, afin de favoriser l’émergence de points de consensus, ou du moins de compromis. Il permet également un travail de groupe sur des cartes par sous-espaces, sur des scénarios ou par thématiques.

  • Ateliers de  «  carticipation »

Légers à déployer, souples d’utilisation, ces types de démarches peuvent être organisées en salle ou en plein air.  En salle, elles s’organisent autour de « tablées » où les habitants, échangent, débattent et inscrivent leurs remarques ou leurs suggestions sur des supports cartographiques élaborés par notre équipe, à l’aide de différents outils complémentaires, adaptés selon les projets (vignettes autocollantes, pictogrammes, gommettes, ficelles…). 

  • Stands de concertation sur l’espace public

De façon régulière, nous préconisons et nous mettons en œuvre des démarches de pleins air,  pour aller à la rencontre des habitants et diversifier les publics de la concertation. Nous intégrons des méthodes d’expression variées, notamment décrites ci-après, en les adaptant aux types de projets et à leur stade d’avancement.

  • Dialogues itinérants, déambulations interactives et randonnées participatives

Les démarches itinérantes permettent à la fois une appréhension plus précise de l’espace et un élargissement aisé des publics. Notre équipe conseil et co-organise l’évènement avec les porteurs de projets, et fourni des outils de consultation tels que « cartoquestionnaires », tablettes PC en cas d’utilisation d’outils numériques. Nos animateurs mènent les débats par sous-groupe, et sont également en mesure de solliciter des passants, de façon à élargir le panel, en fonction des caractéristiques du projet. 

  •  «  Kermesses  » de concertation

Dans les cours d’écoles en fin d’année, la « kermesse » est cet évènement qui consiste à installer différents stands, proposant différentes activités, et permettant d’obtenir de petits tickets qui donnent le droit à de petites récompenses, au buffet… Le principe s’adapte très bien à un évènement de concertation regroupant plusieurs types d’ateliers sur une même journée.

  • Réunions de cage d’escaliers et concertation de pieds d’immeubles 

Il s’agit d’une méthode principalement développée pour la concertation et le dialogue avec les locataires de logements sociaux et habitants des quartiers en Renouvellement Urbain. Elle vise à se mettre à l’écoute de publics représentatifs de la diversité d’un quartier ou d’un ensemble résidentiel, en les les sollicitant directement au plus près de leur lieu de vie.

  • Expo-débats mobiles

Lorsque qu’un projet commence à être défini, au moins à un niveau schématique (« orientations », « esquisses », « avant-projet »…), ou lorsque l’on souhaite soumettre des scénarios alternatifs concernant l’aménagement d’un site, nos équipes sont en mesure d’assurer la mise en place de panneaux d’exposition mobile, puis la médiation de débat en plein air, à la rencontre des populations concernées.

  • Ateliers « Puzzle urbain » pour la composition de parcs et d’espaces publics

Les habitants sont invités à composer eux-mêmes leur projet, en tenant compte des contraintes spatiales, et le cas échéant de limites financières. Ce type d’animation invite les habitants à se mettre (en partie) dans la peau de concepteurs, et permette de restituer des « désirs d’usagers » rapportés à la dimension réelles d’un espace. Une version web est également développée par Repérage Urbain (voir « UrbiPuzl’ »plus haut).

  • Ateliers cubes Lego en volumes

Dans le même esprit que les ateliers Puzzle Urbain, et en partie superposable avec ces derniers, il s’agit ici de faire contribuer et s’exprimer les habitants sur les volumes, les hauteurs et les modes d’implantation d’un programme de construction plus ou moins défini au préalable. La démarche peut également être fructueuse pour recueillir le regard des enfants sur les formes urbaines.

  • Ateliers  « Cadre urbain »

Cette prestation vise à faciliter la projection « en perspective » des riverains et habitants, dans des hypothèses de projet d’aménagement, à l’aide d’un dispositif immersif in situ. Elle permet une approche « ludique » de l’urbanisme et de collecter des points de vue de personnes « non habituées » de la concertation. Elle peut porter sur des questions d’architectures et de matériaux, aussi bien que sur des aménagements paysagers.

  • Outils « cartoquestionnaires » ou « cartes de souhait »  

Les outils cartoquestionnaires, produits sur mesure selon le projet, permettent d’inviter des publics à exprimer et localiser des constats, des attentes, des souhaits, sur un fond de carte simplifié, voire dessiné, de façon à être appréhendable par le plus grand nombre.  Il est notamment proposé par nos équipes dans le cadre de démarches en plein air, ou de consultations sur des projets d’espace public. Il peut, selon les besoins, être associés à l’outil Debatomap(voir plus haut), ou à des démarches de questionnaires numériques.

  • Ateliers et outils « perceptotest »

Pour amener les habitants et les riverains à réagir à des hypothèses d’aménagement ou des hypothèses programmatiques,  l’outil se compose d’images de projets et/ou de références, couplé à des modules d’expression, et peut prendre différentes formes : questionnaire papier ou numérique, ateliers, stand sur l’espace publique… Après analyse, il permet de hiérarchiser des aspirations choix préférentiels sur des thématiques diverses (ambiances urbaines, architecture, typologies d’aménagements, options de projet…)

  • Ateliers « affiche-idées »  et « fils d’expression »

Inspirée des techniques d’affichage lors du festival d’Avignon, «l’affiche-idée»  consiste à élaborer des idées, par groupe ou individuellement, puis, en suspendant les propositions sur des fils, à les soumettre à des méthodes de votes préférentiels, à une  assemblée ou un groupe d’usagers, habitants, riverains.

  • Murs  d’expression

Le mur d’expression est une méthode qui peut être mise en œuvre dans divers contextes, notamment pour l’élaboration thématique d’un projet de quartier, d’un projet de territoire, ou d’un programme d’équipement. Il peut aussi être proposé par nos équipes parmi d’autres démarches, dans le cadre de « séminaire » de réflexions avec des acteurs locaux , de « forum de concertation » divers ou de groupes de réflexion avec un public délimité (locataires, copropriétaires…).

  • Ateliers et démarches ciblant les enfants

Nos équipes interviennent également auprès de jeunes enfants pour les éveiller aux enjeux de la ville et du développement durable au moyen d’outils simples et ludiques, tels que dessins, maquettes, cartes géantes, Lego, jeux de pistes…

4. Nos méthodes d’études et d’enquêtes sociologiques    


  • Enquêtes sociologiques par entretiens et questionnaires 

Nos techniques rigoureuses d’entretiens sociologiques et d’enquêtes par questionnaires permettent la mise en évidence d’attentes, de motivations, de pratiques et de problématiques souvent mal évaluées par les acteurs en présence. Nous avons pour spécialité de faire converger les approches qualitatives, quantitatives et spatiales, en combinant selon la problématique les entretiens exploratoires, entretiens semi-directifs, questionnaires ouverts (synthétisés par analyse sémantique), questionnaires à visée quantitative, questionnaires spatialisés (« cartoquestionnaires »), le tout avec des modes de collecte croisés (face à face, auto-administrés, par Internet…).

  • Enquêtes de  « sensibilité » urbaine (pour l’apaisement des débats)

L’objectif de l’enquête de « sensibilité » est d’identifier les souhaits, craintes, attentes, postures de fermeture et d’ouverture des habitants ou riverains d’un projet d’aménagement. Elle est particulièrement pertinente dans le cas d’un projet ou d’un programme urbain susceptible de générer des tensions. Elle permet à une collectivité d’anticiper la façon de réagir, en renforçant l’argumentation sur certains  axes programmatiques incontournables, tout en définissant mieux les axes sur lesquels elle sera prête à d’éventuels compromis. Elle contribue ainsi à la mise en place d’un débat public pacifié, ou à l’apaisement d’un processus de débat mal engagé.

  • Diagnostics : d’usages, de peuplement, enquêtes de satisfaction…

Nos différentes offres de diagnostics sociologiques et urbains croisent les méthodes, et visent la détermination des spécificités, l’identification des problématiques saillantes, et/ou la détermination des priorités d’intervention, sur un ensemble d’habitat, sur un espace public, un quartier, une ville,  ou un ensemble de territoires. Il se basent le plus souvent sur des démarches successives et cumulatives parmi ces différents types d’approches : exploitation des statistiques disponibles, entretiens, observations chrono-photographiques sur les usages, enquêtes par questionnaire, traitement et analyse des données issus de ces études… (Voir ci-dessous pour le traitement des données).

Pour plus de détails concernant nos prestations de concertation, d’enquêtes et de diagnostic dans le domaine de l’habitat, cliquez ici pour ouvrir une brochure dédiée aux bailleurs sociaux.

  • Analyse et traitement de données statistiques

L’utilisation des statistiques publiques fait chez nous l’objet d’une sélection rigoureuse des séries de données en fonction des problématiques abordées, avec à des éléments de hiérarchisation  et de comparaison pertinents , de façon à rendre visible les spécificités d’un territoire.

  • Enquêtes et démarches sociologiques filmées

A l’instar des pratiques concernant les entretiens sociologiques, nous travaillons l’explicitation des attentes, des motivations, tout en prenant soin à restituer au travers du montage une analyse thématisée des points de vue. Nous réalisons également des captures et restitutions vidéos de différentes formes de débats, statiques ou mobiles (dialogues itinérants, randonnées participatives…).

Vous pouvez voir quelques exemples en cliquant sur les vidéos ci-dessous. Pour voir l’ensemble de nos enquêtes et démarches sociologiques filmées suivez ce lien : 

Voir la Chaîne Youtube Repérage Urbain

                               


  • Et toutes méthodes nouvelles … à inventer avec vous, adaptées à votre projet !

L’équipe de Repérage Urbain est désormais connue et reconnue pour sa capacité à innover et à imaginer des démarches nouvelles, des méthodologies attrayantes et adaptées à leur contexte, des outils ergonomiques, propices à élargir les publics de la concertation et à pacifier les débats, tout en ayant la capacité technique d’en analyser les résultats et d’en « tirer parti » en faveur d’un projet. Nous sommes à votre disposition pour inventer, avec vous, votre stratégie et vos démarches sur mesure !


5. Quelques concepts et principes méthodologiques défendus par notre équipe     


  • Quelques conseils méthodologiques d’Eric Hamelin sur le thème « Urbanisme et concertation numérique  » (cliquez pour lire la vidéo)

 

  • Assurer la fonction de « tiers modérateur », en s’appuyant sur nos postures et nos techniques de sociologues, de manière à donner à chacun la possibilité de s’exprimer de façon constructive

(cliquez pour agrandir le schéma)

 

  • Mettre en œuvre des démarches « phygitales », pour faciliter l’accès des divers publics à nos concertation, et permettre la massification constructive des débats 

(cliquez pour agrandir le schéma)

 

 

  • Développer des « écosystèmes » de communication et de mobilisation des publics, afin d’assurer la possibilité pour chacun de se saisir de son « droit à l’expression » 

(cliquez pour agrandir le schéma)

 

  • Transformer une concertation de masse en véritable outil d’intelligence collective et d’aide à la décision, en traitant les avis collectés selon des méthodes d’analyses rigoureuses 

(cliquez pour agrandir le schéma)